LogoLinks Link zur Homepage
 Home | Contact |  
 | 
 | 
E-Mail
  
La sphère des morts
D’un coup d’oeil
Le moment de la mort
Le panorama
Kamloka
Des sphères planétaires
La vie avant la naissance
Réincarnation et destin
Le contact avec les morts
Anthroposophie ?

La voie vers le monde des esprits

Des sphères planétaires au zodiaque

Après avoir quitté trois différentes enveloppes, le moi éternel de l’être humain entre dans le monde spirituel. Toute la pesanteur de la vie terrestre est surmontée. L’esprit humain en emporte toutefois encore une sorte de substrat  dans son voyage. Cette récolte est utile pour le cosmos et pour la prochaine vie sur terre. Dans ce monde des esprits, la conscience est totalement différente de celle dans le monde matériel.

L’espace spirituel est aussi articulé en différents paliers, chacun présentant d’autres tâches. Selon la qualité de sa préparation sur terre, l’âme voit apparaître les voies à suivre plus ou moins empreintes de lumière, de compréhension et de convivialité. Si par exemple l’âme était essentiellement portée sur le monde matériel, les voies seront plus sombres et solitaires. L’âme séjourne le plus longtemps dans l’espace spirituel du Soleil. Puis vient le temps des planètes Mars, Jupiter et Saturne. Dans chaque sphère, les expériences de la vie terrestre sont densifiées en facultés futures, préparent spirituellement, c’est-à-dire sous forme de dons, le corps pour la prochaine vie terrestre. Chacun de ces sphères porte l’empreinte de forces particulières émanant d’êtres appartenant aux hiérarchies supérieures.

Après ce parcours à travers les lointaines sphères des planètes jusqu’au «minuit du monde», l’âme entre dans le flot cosmique pour arriver dans la sphère des étoiles fixes dont sont originaires les forces du zodiaque. Ce n’est que dans ce «monde spirituel à proprement parler» que disparaît tout lien avec la vie terrestre. Comme si l’âme perdait son existence propre pour se sentir unie avec les autres êtres humains qui l’accompagnent ainsi qu’avec tous les êtres divins des hiérarchies de la Création. Cette constellation est régie par les archétypes ou les forces créatrices universelles. C’est là que se situe l’origine primordiale encore tout à fait spirituelle de la formation de la tête humaine. –

Progressivement, l’expérience dans cette expansion maximale se transforme néanmoins. La conscience d’ouverture cosmique s’estompe et l’âme retrouve son existence particulière. En même temps s’éveille le lointain souvenir de l’existence terrestre, suivi d’une sorte de nostalgie de renaître.

Citations sur ce thème tirés de l’oeuvre de Rudolf Steiner:

Transformation de la conscience dans le monde des esprits: interpénétration des êtres
«…Ici sur terre chacun de nous est enfermé dans sa peau, et les autres êtres humains autour de nous entreprennent dans leur peau ce qui est de leur devoir. Alors qu’ici nous sommes tous les uns à côté des autres, nos âmes, dans cette sphère stellaire, non seulement sont les uns dans les autres, mais notre conscience cosmique prend également une ampleur telle que nous ressentons en nous les êtres du monde divin-spirituel. Ici sur terre, nous référons à nous-même comme ‘nous’, c’est-à-dire que chacun réfère à lui-même comme ‘je’. Dans l’au-delà, celui qui parle de lui-même voudrait dire par là: au sein de mon Moi, je vis le monde des hiérarchies divines-spirituelles ; je les vis comme le contenu de ma propre conscience cosmique…»

Ex : Die Grundimpulse des weltgeschichtlichen Werdens. Conférence du 16 septembre 1922 à Dornach. GA 216, non traduit.

Collaboration entre les hommes et les hiérarchies supérieures.... «…C’est ce qui se passe effectivement avec ce que nous accomplissons en collaboration avec les êtres spirituelles des hiérarchies supérieures entre la mort et une nouvelle naissance. Nous travaillons avec eux à la forme spirituelle de notre corps physique terrestre. Or, ce travail est véritablement beaucoup plus riche, beaucoup plus varié que tout ce que produit la culture lors de l’existence physique. Le corps physique que nous avons devant les yeux ne trahit pas sans autre comme étant l’œuvre des entités divines collaborant avec l’être humain, entre la mort et une nouvelle naissance…»
Ex: Cosmos spirituel et Organisme humain. Conférence du 7 décembre 1922 à Berlin : VIII. Les expériences de l’homme dans le cosmos éthérique. GA 218, EAR 2004, page 398

Prière adressée aux entités des Hiérarchies célestes

Anges, Archanges, Archées
Accueillent dans l’éther vivant du monde
Le destin tissé sur terre par l’être humain.

Exousiaï, Dynamis, Kyriotetes
Incorporent à la vie astrale du cosmos
Les justes conséquences de la vie terrestre de l’homme.

Au sein des Trônes, des Chérubins, des Séraphins,
Ressuscitent, essence de leurs actes,
Les formes justes de la vie terrestre de l’homme.

Rudolf Steiner

Ex: Le karma. Considérations ésotériques III. Conférence du 4 juillet 1924 à Dornach. GA 237, EAR 1983, page 44

spacer

 

Forum für Sterbekultur | 28.08.17