LogoLinks Link zur Homepage
 Home | Contact |  
 | 
 | 
E-Mail
  
Cours anthroposophique
L’accompagnement
D'autres formations
Café mortels

Se former dans l'accompagnement des mourants

L'accompagnement des mourants et la mort font partie intégrante de la formation anthroposophique des infirmières et infirmiers. L'accent est mis sur la connaissance des différents corps constituants de l'être humain ainsi que sur les thérapies anthroposophiques.  Des soins spécifiques, tels que massages rythmiques, compresses ou enveloppements  s’avèrent particulièrement bien convenir aux soins des mourants.

En Suisse, des formations complémentaires dans les soins anthroposophiques sont données à Arlesheim (BL) et Richterswil (ZH). Elles comprennent des modules spécifiques aux soins palliatifs et sont destinées aux soignants diplômés. Pour l'instant, il n'existe pas de formations en français.

Séminaire à l'Hôpital Paracelse à Richterswil
Dans cette formation pour les soignants, une grande importance est donnée à la connaissance anthroposophique des quatre niveaux constituants de l'être humain, connaissance qui est essentielle en fin de vie. Le module d'introduction est consacré entièrement à ce thème. Selon cette organisation en quatre corps, la mort du corps physique signifie la fin des fonctions de vie ; à ce moment, le corps éthérique (corps des forces de vie et de la pensée) se dissout, le corps astral (corps de sensations et sentiments) se libère et se purifie dans le monde de l'esprit. Dans une quatrième phase, le Moi (noyau spirituel) entre dans les plus hautes sphères du monde de l’esprit

Les méthodes de soins, telles que l’utilisation de pommades spécifiques, les enveloppements, les compresses, les massages rythmiques selon Wegman/Hauschka sont enseignées dans des modules pratiques.

La formation tient compte des connaissances et des compétences de chaque participant. «  Je soigne tout en restant celle que je suis“ explique Therese Beeri, directrice du séminaire de soins à l'hôpital Paracelse. « Les participants peuvent exprimer ce qu’ils pensent, ce qu’ils ressentent, et réfléchir sur leur façon d'agir lors de travaux individuels ou de groupes ; l’échange de ces vécus permet une plus grande liberté d'esprit et une meilleure assurance dans les soins et l'accompagnement des mourants“.

„Le but des modules théoriques et pratiques est d’acquérir de nouvelles compétences dans les soins et la façon d'agir avec les personnes en fin de vie“ explique Therese Beeri.  „Un exemple: le sommeil. Les participants doivent être capables de soutenir d’une  autre façon le sommeil des patients car ils savent, qu'une prière avec le mourant est aussi importante que l'administration d'un médicament. En effet, lorsqu'il dort, «  l'âme du mourant se rapproche de l'âme des morts et de celles qui ne sont pas encore nées“

Le séminaire de Richterswil propose également, une fois par an, un module spécifique sur le thème de la mort, module qui est ouvert à toutes les personnes intéressées. En voici les thèmes :

•    La mort dans les différentes cultures
•    Les soins aux mourants
•    La religion et la mort
•    Le rôle du sommeil

La formation continue des infirmiers dans l'accompagnement des mourants a une action et une influence directe dans le travail au quotidien de l'hôpital. Les colloques et les échanges réguliers entre les soignants sont un outil important pour assimiler et intégrer les expériences vécues ; ce sont des moments privilégiés pendant lesquels les situations de soins sont analysées et mises en relation avec la théorie, la littérature et les feedbacks des collègues.

Soleo

Communauté de travail «autour du mourir»

Haut de page

spacer

 

Forum für Sterbekultur | 27.04.17