LogoLinks Link zur Homepage
 Home | Contact |  
 | 
 | 
E-Mail
  
Médecine
Médicaments
Les cabinets de médecins
Soins ambulatoires
Cliniques
Homes et EMS
Habitat solidaire
Discussion sur la mort
Formation
Groupes autour du mourir
Montezillon NE
Lausanne VD

Groupe autour du Mourir à Lausanne

«La vie ne tient qu’à trois fenêtres, mourir, aimer, naitre. Tous les éblouissements, toutes les fractures s’y retrouvent.» Hélène Dorion

Pouvoir en parler ensemble : en décembre 2015, un petit groupe d’une quinzaine de personnes issues de milieux anthroposophiques ou en périphérie s’est réuni une fois par mois à Lausanne pour parler de la mort, un thème encore tabou pour grand nombre de contemporains. Le but était de s’y confronter ensemble, objectivement, de s’ouvrir à chacun à ses questions, son vécu, ses éventuelles angoisses dans une atmosphère d’écoute et de bienveillance. Ce travail s’est au fil du temps étoffé de lectures anthroposophiques et autres, de contemplations d’œuvres d’art, de rencontres avec des professionnels, prêtres, infirmières, art thérapeutes. Le groupe s’est renouvelé en partie avec les années et continue aujourd’hui ses échanges à raison de 4 rencontres environ par an ; ses portes sont toujours ouvertes à toute personne intéressée. En mars 2020, un travail sur Gerhard Reisch a commencé, la rencontre avec Michel Lepoivre sur les contes du Seuil a dû être reportée en raison du covid 19.

Créer un réseau : la réflexion est en cours de pouvoir créer un réseau de soutien aux participants Proches et plus lointains de ce groupe d’échanges ainsi qu’à ceux qui le demanderaient pour toute question concernant la fin de vie et les difficultés qu’elle peut poser.

Rencontres régionales : dès 2016, grâce au lien établi par la coordinatrice du groupe, Frédérique List avec La Communauté de travail autour du mourir, branche thématique de la Société anthroposophique, la volonté d’ouvrir les portes à un public plus large  a pu se concrétiser : des rencontres régionales au rythme de 1, 2 ou 3 fois par année ont lieu sur une journée.Elles ont  accueilli psychothérapeutes, infirmières, bientôt médecins comme animateurs sur différents thèmes :  Seuils de  biographie,  Correspondances entre naissance et  mort, Massage rythmique   . Ces rencontres touchent un cercle d’environ entre 30 et 50 personnes de tous horizons; elles permettent d’approfondir les thématiques , de faire des rencontres dans les ateliers et ainsi de développer de nouvelles perspectives de quotidien et de vie. La volonté de maintenir des prix assez bas les rendent abordables pour chaque budget. La rencontre du printemps 2020 avec le médecin Guillaume Lemonde a dû être reportée en raison du covid 19.

Hommage aux défunts en poésie et musique : un petit groupe se réunit chaque année pour choisir des poèmes d’auteurs contemporains ou autres. Ces poèmes sont lus à diverses voix et accompagnés par de la musique improvisée sur différents instruments par un musicothérapeute. Le but est d’offrir, sur une heure environ, au mois de novembre, un espace intime, méditatif et musical dans lequel chaque participant peut évoluer, porter ses peines et ses espoirs et y accueillir ses défunts.

Projet actuel : De nombreuses personnes se posent la question d’un rituel non confessionnel   pour leurs funérailles. Un petit groupe de 3 personnes se penche depuis quelques mois sur la possibilité de proposer un accompagnement de fin de vie et de funérailles qui correspondrait au mieux à la personne ou à la famille qui en fait la demande. Il  pourrait s’agir d’éléments biographiques , de textes choisis, de musique etc. Cela pourrait être également proposé avec ou sans un rituel religieux. Cela pourrait également déboucher sur une formation plus large d’accompagnement, mais ce projet spécifique reste pour le moment en attente.

Perspectives : à Lausanne, dès le départ de son activité, la volonté d’ouvrir les portes et de créer des liens avec chacun, quel que soit son appartenance, a été très présente et favorablement accueillie.  Le but n’est pas de devenir membre de la Communauté de travail autour du mourir (même si chaque don et adhésion sont toujours bienvenus ) mais de travailler ensemble, d’approfondir les questions de sens, de responsabilité et d’éthique que nous pose notre monde actuel. L’art qui nous relie par la musique, l’eurythmie, la poésie, la contemplation d’œuvres d’art font également partie de cette recherche. Les liens possibles avec l’anthroposophie se vivent alors non comme une vérité intouchable mais comme une possibilité de travail et d’ouverture. De nombreux cercles de qualité réfléchissent aux enjeux de la fin ou du début de vie (beaucoup sont mis en lien sur la page messages actuels de la www.mourir.ch . Un vœu futur serait de mieux pouvoir participer à ces manifestations publiques.

 

Haut de page

spacer

Frédérique List est responsable de la Communauté de travail autour du mourir à Lausanne. Elle a travaillé  auprès de personnes âgées, fait une formation d’accompagnatrice de fin de vie à Caritas et est actuellement professeur de soutien  auprès d’enfants en difficulté scolaire.

 

Forum für Sterbekultur | 09.04.20