Skip to content

Littérature

Gian Domenico Borasio
L’autonomie en fin de vie

Le professeur Borasio, patron des soins palliatifs au CHUV de Lausanne, praticien, enseignant et chercheur, est un avocat convaincant de sa cause, aux progrès de laquelle il a apporté de grandes contributions, en Allemagne puis en Suisse depuis 2011. Après son ouvrage de 2014 dans la collection «Le savoir suisse» [1], il en ­publie un second, complétant bien le premier. A son sens, malgré les progrès récents, la médecine et les soins palliatifs ne reçoivent pas l’attention ni les ressources qui devraient leur être dédiées. De plus, il ­importe de clarifier plusieurs termes dans les débats autour de la fin de vie. A propos de l’aide à mourir: «Quand il ne s’agit plus que de savoir si l’on est pour ou contre, on perd de vue l’enjeu essentiel», qui est notamment de préciser ce dont on parle et d’en tirer des ­enseignements pour la pratique.

Lausanne: Presses Polytechniques et Universitaires Romandes, collection «Le savoir suisse»; 2017.

160 pages. 17.50 CHF. ISBN 978-2889152223

Françoise Bihin, France Paccoud
Accompagner la mort de ses proches, préparer la nôtre

Qu’une cérémonie d’obsèques soit faite de façon juste ou non, voilà qui est beaucoup plus important, pour la vie sociale, qu’une décision de conseil municipal ou qu’une décision du parlement, aussi étrange que cela puisse paraître. (Rudolf Steiner)

Cette brochure s’adresse à toute personne qui veut accompagner un décès dans le respect de la dignité humaine. Elle s’inscrit dans la perspective où la mort n’est pas considérée comme une fin, mais comme un passage dans une autre réalité que celle du monde physique sensible.

76 p,  2016, Edition Iona, ISBN: 979-10-90023-30-7

Maria von Nagy
Rudolf Steiner à propos du suicide

Notre soif d’explications causales ne suffit pas pour comprendre le drame du suicide. À la lumière de l’idée de réincarnation et de karma, Rudolf Steiner ouvre ici une perspective élargie et nuancée sur les causes et les conséquences de cet acte désespéré. 

« Ceux de nos contemporains qui connaissent la tragédie du suicide sont poussés dans des situations où ils ne savent plus à quel saint se vouer, et comme ils ne soupçonnent pas qu’ils pourraient encore espérer vivre ce qu’il y a de plus haut, ils n’ont pas la force d’attendre que la porte s’ouvre et que le Christ “consolateur” apparaisse. Ils fuient cet instant.
Il faut comprendre leurs raisons! Qui pourrait leur jeter la première pierre, qui pourrait être sûr que lui-même serait capable de tenir jusqu’au bout? Pourtant, plus nous sommes en mesure d’avoir une attitude compréhensive à l’égard de ces personnes, plus il deviendra clair pour nous que l’ignorance des faits les plus importants concernant l’activité du Christ est un élément majeur dans leur décision finale. »

76 pages, No F 428 14.00 CHF

Elisabeth Wellendorf
Vivre avec le cœur d’un autre 

Que signifie, pour un être humain, vivre avec le cœur d’un mort? Quel rôle joue le donneur dans l’imagination du receveur? Que devient l’image de soi lorsque l’intériorité la plus intime, que l’on ne connaît même pas, est sans cesse exposée au regard des rayons X, et que l’on n’est plus défini que par des chiffres et des diagrammes?
Ce livre bouleversant à plus d’un titre tente de décrire, à l’aide de plusieurs cas concrets, les conséquences de la médecine transplantatoire chez les opérés et leurs familles.
Il confronte le lecteur à ces questions essentielles que la technologie moderne ne peut envisager, celles du sens de la maladie et de la mort, de la transformation de la souffrance, et de la liberté face au destin.

« Cela me semblait monstrueux d’extraire le cœur et les poumons d’un être humain pour lui implanter les organes d’un mort comme si l’on démontait et remontait l’âme de quelqu’un, et je pouvais bien comprendre qu’au début des transplantations cardiaques, les gens se demandaient qui vivait désormais? : le cœur dans un corps étranger, ou le corps avec un cœur étranger? »

180 p,  2015,  Edition Triades,  ISBN: 978-2-85248-387-3, 

Lydia Müller
La fin de vie, une aventure

Véritable guide pour la traversée de la «mourance», il la re-éclaire en établissant un parallèle précis avec la naissance. Cet étonnant point de vue, novateur et fascinant, donne sens à ce qui paraît souvent si absurde et permet de comprendre les enjeux fondamentaux de cette phase si cruciale de la vie.

L’ouvrage s’adresse à toute personne atteinte d’une maladie incurable ou fatale, ainsi qu’à ses proches, en leur offrant des clés de lecture de leur vécu et de multiples moyens qui puissent les aider à transcender les souffrances inhérentes à cette trajectoire de vie et transformer celle-ci en une aventure intérieure et un chemin de croissance mutuelle.

Mais en fait, ce livre s’adresse à chacun parmi nous, car ne sommes-nous pas tous des futurs mourants ou appelés un jour ou l’autre à accompagner un proche dans ce parcours? Bien au-delà de cette évidence, le livre est truffé d’aides s’appliquant aussi aux situations moins dramatiques de la vie de tous les jours.

Le livre peut être commandé auprès d’Entrelacs pour CHF 30.- plus port, avec dédicace de l’auteure, si vous le souhaitez, à mentionner.

De Lydia Müller, Éditions Dervy, Paris
480 pages, CHF 30.-

Almut Bockemühl
Le Temps du mourir

L'auteur décrit comment l'âme et l'esprit se dégagent progressivement du corps avec l'âge. Ce livre sera un réconfort et une aide pour tous ceux qui sont confrontés au problème de la mort.

Edition Novalis, 1970/1990/1993

Otto Wolff
Maladie et destin

Dans cette brochure, le docteur Wolff se penche sur une question centrale que se posent presque tous les patients atteints d'une maladie grave et qui, bien souvent, se sentent laissés seuls dans leur tentative de trouver une réponse: «Pourquoi est-ce justement moi qui ai le cancer, un infarctus du myocarde ou le sida?»

24 pages, No F 741, CHF 7.-. Cliquez ici pour commander sur le site internet d'anthrosoana